Skip to content
chroniques & tranches de vie

Blogue

Il y a un an, l’Imposteur Culinaire sortait du garde-manger !

Le 29 janvier 2020, je m’en souviens comme si ça faisait un an... J’ai pris la décision de me lancer dans le vide avec le projet de l’Imposteur Culinaire suite à un déjeuner avec un ami.  Vous savez, le genre d'ami volubile et pleins de mots ? Ben, ça ne représente aucunement mon ami Janick. Il ne parle presque pas mais quand il parle, les mots résonnent longtemps. Il m’a dit: "Matt, j’tai toujours vu sur une scène, devant le monde, à dire tes niaiseries donc fait-le !'' Janick est le proprio de l'agence Web qui a crée mon site Web et qui a fait la mise en page du premier livre de recette de L'Imposteur. 

Il faut dire aussi que quelques jours plus tôt, j'avais reçu un message privé d’une personne que je ne connaissais pas : "Je crois que tu tiens ton avenir entre tes mains. Ça sera beaucoup de travail mais ça vaut le coup ! " Les étoiles s'alignaient pour moi, les cloches avaient sonnées. Bref, des paroles qui m'ont guider à chaque jours depuis.

En sortant du resto, je me suis mis à appeler des gens pour m'aider à mettre le projet sur pied. J'ai commencé à parler ouvertement du projet à tous pour me libérer l'esprit. À 40 ans, j'avais le goût de vivre de mes passions pour la bouffe, l'humour et la communication. J'avais besoin de l'affirmer haut et fort que je sortais du garde-manger !

Quelques jours plus tard, l'image de marque de l'Imposteur a été crée lorsque j'ai rencontré mon photographe Guy Teixeira. Quand deux esprits créatifs se rencontrent, ça fait des feux d'artifice ! Janick est venu compléter le tout et en l'espace d'un après-midi, l'image de l'Imposteur existait. En anglais, on dit ''It was meant to be''.

1 an plus tard, je suis fier de moi, je suis fier d’avoir suivi mon instinct sans jamais avoir regarder en arrière. Bref, je suis fier d’avoir cru en moi-même. Je réalise de plus en plus comme c'est important de se féliciter dans la vie, de se donner un petite tape dans le dos et d'apprendre à ce faire confiance.

Certes, l'aventure a amené son lot d'inquiétudes, mais je me suis toujours rappelé que qui ne risque rien, n'a rien.

1 an et 50 000 abonnés sur la Page Facebook de l’Imposteur Culinaire, un livre de recettes Best Seller, une pancarte au Pont Champlain, plus de 150 recettes, des émissions de cuisine, des chroniques radio, des entrevues au travers le Québec et la francophonie canadienne, des livres vendus en France, un live show prévu la semaine prochaine, de nouveaux liens d'amitié et des rencontres extraordinaires par centaines.

Il m'arrive de me pincer pour confirmer que mon rêve est bel et bien devenu réalité. Je profite de chaque nouvelle expérience, de chaque nouvelle étapes. Je suis chanceux de vivre ce que je vie et j'en suis très conscient.

Mes passions rassemblent les gens. C'est hot ! Tous les commentaires reçus depuis le début me pousse à aller encore plus loin et j'en viens à me dire que j'ai vraiment fait le bon choix. Il y a de la place pour moi dans le paysage artistique. J'ai le goût d'être un artiste à part entière dans ce que je fais et de continuer de faire vivre mes idées pour vous en donner encore plus.

Ce succès là, je le dois aussi beaucoup à mon équipe et à ma famille. Ils croient en moi, au projet et ils portent le flambeau à merveille.
Je leur en suis extrêmement reconnaissant.

Si un jour vous avez une idée folle, un rêve, peu importe le regard des gens, allez-y et foncer. Le sentiment d'aller au bout de ses idées est tellement magique.

Un jour, j’écrirai le parcours atypique que l’Imposteur Culinaire et vous allez comprendre toute l’intensité du projet.

2021 sera une année tout aussi extraordinaire sinon plus; pleins de belles choses que je ne peux annoncer pour le moment.

On dit que dans la vie, vous avez le droit de crier au monde entier ce vous rêver de faire. C'est la leçon que je tire avec l'Imposteur Culinaire !

Merci à vous tous d’embarquer dans mon univers.

Matt

Imposteur Culinaire